Revue film

Akira

Akira

Akira, c’est d’abord un manga culte de Katsuhiro Ōtomo, qui a donné un animé culte… Bref, en soi c’est le truc qu’il faut mater si on est amateur du genre. C’est d’ailleurs pour ça qu’on a choisi de le regarder, en se disant qu’on ne prenait pas trop de risques.

Alors même si en soi, le cocktail « manga + post apocalyptique + sorti en 1988 » nous faisait un peu flipper, on s’est lancé et on a appuyé sur la barre d’espace.
Et bordel, on a eu raison. Franchement à part peut-être Autant en emporte le vent – oui bon, pas de remarques là-dessus – on n’avait jamais aussi peu vu passer le temps durant un film.


Bon, au début, il faut avouer que c’est bizarre, qu’on ne comprend rien et qu’on a tendance à se demander si on va rester dans cette position ignorante longtemps. Mais rapidement, les éléments se dévoilent et on accède par petits paliers à toute la complexité de l’histoire.
D’ailleurs l’intrigue mérite d’être rappelée rapidement : Dans un Tokyo futuriste, Tetsuo, un jeune motard désœuvré est victime d’un accident en évitant une enfant à tête de vieux. Il est récupéré par l’armée qui fait des tests sur lui et il se retrouve investi d’un impressionnant pouvoir. En gros, c’est ça, avec des histoires politiques et des délires assez bizarres. De quoi se perdre facilement dans un premier temps.

Mais on s’y prend, on se laisse emporter par le rythme soutenu, par le suspense qui nous tient bien en haleine. Et puis il faut avouer que les délires ultra psyché d’un Tetsuo de plus en plus habité par cet étrange pouvoir ne donnent pas trop envie de décoller les yeux de l’écran.

En conclusion, je ne peux que vous conseiller de mater ce vieil animé pas en 3D, aux graphismes un peu passés, mais tellement entrainant !

 


avatar Alice le 06/08/2015  -  commentaires

commentaires

Commentaire ajouté avec succès