Actualité locale

Un Fauteuil pour Deux - Le Transperceneige

Un Fauteuil pour Deux - Le Transperceneige

Pour rappel, le concept est le suivant : une personnalité grenobloise est invitée par le journaliste et le cinéma à choisir un film et à répondre, après projection de celui-ci, aux questions posées par le journaliste et le public.

Après Éric Piolle, Serge Papagalli, Jean-Claude Gallotta, Anne Farrer, c’était donc au tour de Jean-Marc Rochette, peintre et dessinateur de la bande dessinée Le Transperceneige, de choisir son film. Et bien évidemment, ce fût l’adaptation cinématographique de sa bande dessinée, Snowpiercer du sud-coréen Joon-ho Bong, d’être le sujet de la soirée.


 

Ici, nous ne nous attarderons pas sur le film en lui-même, nous en parlerons probablement prochainement dans une revue, mais bien sur la soirée en elle-même, le jeu des questions réponses, l’ambiance etc. Pour autant, je ne saurais que vous encourager à regarder ce film, véritable O.V.N.I. dans le monde du cinéma !

 

Pour ma première édition, ce fût évidemment un énorme plaisir que de revoir Snowpiercer, film riche et louffoque, auquel je voue une certaine affection. Une fois le générique passé, Manuel Houssais et Jean-Marc Rochette se sont donc présentés à l’audience, ne cachant pas leur consommation, modérée, de V.E.P. (de la Chartreuse au Vieillissement Exceptionnellement Prolongé, ndlr) au cours de leur repas – je ne leur jette pas la pierre, la Chartreuse, V.E.P. ou non, est toujours une belle conclusion à un bon repas ! -.

 

Sans être éméchés ni rien, les deux personnes n’en restaient pas moins évasifs quant à certaines questions posées par l’audience, le fameux « voilà… » tronquant malheureusement de temps à autres leurs développements véritablement passionnants ! On sentait donc une pointe de fatigue dans les esprits des intervenants.

Je n’irais pas jusqu’à dire que j’ai été déçu, ce serait mentir. Mais je ne peux m’empêcher de ressentir une pointe de regret de ne pas avoir eu des réponses plus développées à mes questions, tant le film et la bande dessinée sont riches en matière à explorer, sur laquelle échanger.

 

J’ai néanmoins été véritablement ravi de participer à cette édition ! Le public, le journaliste/animateur étaient tous deux réactifs et intéressés, qualité dont certains publics et organisations grenobloises ne peuvent absolument pas se targuer ! Chapeau bas donc !

 

Ce n’est donc pas un bilan mitigé que je présente, bien au contraire ! C’est une très belle initiative, que nous saluons à la rédaction, et voulons vraiment mettre en avant, car il est difficile de nos jours d’inviter et d’encourager le public à parler – mention spéciale donc, à Manuel Houssais - !

 

Prochain rendez-vous en mars, avec le chef d’orchestre Patrick Souillot ! A suivire ici : www.facebook.com/unfauteuilpourdeux.lanef38/?fref=ts


avatar Maxime le 11/02/2016  -  commentaires

commentaires

Commentaire ajouté avec succès