Actualité locale

Orange Blossom, à la Source

Orange Blossom, à la Source

Fraîchement sortis du tram, La Source, bâtiment magnifique, se dresse fière devant nous sous une petite pluie. L'avantage d'assister à un concert dans un lieu de cette envergure avec des amis architectes, c'est que l'on peut se hasarder à toutes sortes de questions plus ou moins connes sur la façon dont les murs tiennent debout. En préambule de notre concert, nous avons donc appris qu'une partie bétonnée du hall d'accueil devait initialement être en pierre (mais un brevet x ou y s’y est opposé) et que le verre est une matière liquide. Si, si je vous assure !

Anecdotes mises à part, cet imposant lieu au projet en béton (blague ><) accueille l'école de musique de Fontaine (Conservatoire à Rayonnement Communal) tout en proposant création et diffusion artistique à dominante musicale. On adhère à 200% !


 

Nous sommes donc venus assister au concert d’Orange Blossom, et mauvais spectateurs que nous sommes, nous n'avons pas assisté à la première partie : le groupe Jaal. Mea Culpa, mais nous avions besoin d'une transition entre la pluie et le concert, c'est la pause bière qui l’emporta au bar de ce même établissement ! Nous avons pu constater combien l'insonorisation du lieu est parfaite, puisque nous n'entendions pas un murmure depuis la salle. C'est sûrement indispensable pour l'activité du lieu en journée, mais également un peu dommage qu'en cas de concert il n'y ait pas un retour sonore plus important pour nous rendre plus curieux de ce qui se passe sur scène.
C’est donc après une bière (bon okay, deux) que nous sommes entrés en salle, afin d’assister au concert. Arrivant aux dernières minutes de Jaal, nous avons constaté notre erreur : la bière n’était pas le meilleur choix. La salle était en feu, tout comme le groupe ! On s’est donc retrouvé un peu bêtes alors que tout le monde quittait la salle pour l’entracte. 

 

Et puis : Orange Blossom. Si la scène avait laissé des braises rougeoyantes du feu précédent, celles-ci revinrent instantanément à la vie, dès les premières notes. Le public, totalement éclectique en âges, s’est donné à fond pour ce concert d’une bonne heure et demie (touchant presque du doigt un troisième rappel du groupe) !

Mention spéciale au violoniste (PJ Chabot) et au percussionniste (Fatoma Dembélé) ! Ces deux gars-là, on ne sait pas à quoi ils carburaient (peut-être simplement à la joie de vivre), mais ils étaient absolument bluffants, sautant, souriant à cœur ouvert !

Niveau chansons, on a eu le droit à la plupart des morceaux de leur dernier album, "Under The Shade Of Violet", mais également à quelques morceaux de leurs précédents opus me souffle Maxime, notamment une très belle reprise de Maria Del Sol (la chanteuse jordanienne Hend Ahmed ne faisant partie du groupe que depuis ce dernier album). Maxime regrette d’ailleurs l’absence du morceau Souffrance qu’il aurait aimé voir le public crier, tant celui-ci est… il n’y a pas vraiment de mot selon lui.

Quant au combo son/lumières, les choses étaient impeccables, sobres et efficaces !

 

Ce fût donc un moment extraordinaire, une superbe découverte pour moi qui ne connaissait pas  ce groupe et ce lieu (je vais d’ailleurs de ce pas me ruer sur leurs albums que je vais piquer à mon coloc) !

Une expérience à réitérer au plus vite, que je ne saurais que vous recommander, autant pour La Source que pour Orange Blossom !


avatar Lorene le 12/02/2016  -  commentaires

commentaires

Commentaire ajouté avec succès