Revue musique

Odezenne – Dolziger Str. 2 : laisse ton cœur te guider l’ami(e)

Odezenne – Dolziger Str. 2 : laisse ton cœur te guider l’ami(e)

L'ambiance musicale d’Odezenne sur ce troisième album – qui porte le nom de la rue allemande dans laquelle le groupe enregistrait - est toujours profondément Hip-hop, autant que lourde de sensations. Que ce soit de la mélancolie à l'espoir pour l'avenir, leur style s'inscrit définitivement dans cette mouvance Rap aux allures de poésie très à la mode en France, dont le collectif lyonnais L'Animalerie en est également un très bel exemple. Un genre qui pourrait presque passer pour de la variété.

 


Ils réussissent ainsi à véhiculer des émotions, et ce, en très peu de lyrics. Musicalement, ça va plus loin que le simple Hip-hop de base : pas toutes les musiques ont ce beat caractéristique de ce genre musical, et il est parfois remplacé – mais surtout accompagné - par des envolées lyriques qui soulignent la profondeur des paroles. Perso, certaines sonorités me font penser à ce que réalise Salut c'est cool, des sons technos un peu 8 Bits/Kitch (mais dans le bon sens du terme). On naît on vit on meurt tire même musicalement sur le flamenco, au son d'un jeu de guitare tout à fait approprié. Cabriolet quant à elle, est composée de seulement deux couplets, un nombre suffisant pour véhiculer un message d'adieu, presque un épitaphe. Souffle le vent au contraire, est une ode à la vie, affirmant haut et fort qu'il faut la vivre avant le point final, alors que Satana vogue un peu sur la mouvance « la vie ça craint ». Une ambivalence omniprésente dans l'album, comme si le groupe nous laissait choisir notre camp.

 

Bref, Odezenne – qui tire son nom de leur ancien proviseur au collège - c'est un mélange de styles, des expériences en continu, qui fonctionnent à merveilles. Un travail de pro, qui vous prendra aux tripes d'une manière ou d'une autre, pour peu que vous jouiez le jeu !

 

 


avatar Jeremy le 09/06/2016  -  commentaires

commentaires

Commentaire ajouté avec succès