Chronique film

Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 : un film qui assume sa coolitude !

Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 : un film qui assume sa coolitude !

Je pense que très peu de monde avait entendu parler des Gardiens de la Galaxie avant sa sortie au cinéma. Si vous êtes fans de comics, bien sûr que ce nom vous parle, mais pour nous autres, gens de la plèbe, c'était pas gagné ! Mais c'était sans compter sur la célèbre « magie de Disney », dont le pouvoir le plus puissant reste de nous créer des besoins.

Après le premier volet donc, que j'avais aimé sans le trouver sensas' non plus, il fallait bien évidemment jeter un œil sur le second. Votre reporter de l'extrême s'est sacrifié pour le principe.


 

Les Gardiens sont faits pour être aimés

 

Je ne me rappelle plus bien comment se finissait exactement Les Gardiens de la Galaxie, mise à part que les gentils gagnaient à la fin et qu'ils devenaient potes. Pas forcément besoin d'avoir vu le premier pour comprendre le second, excepté peut-être pour savoir qui est qui. Sans spoiler, ici, nous avons l'histoire de la rencontre entre Star-Lord et une figure qui ressurgit de son passé. À cette réunion, s'ajoute toute une flopée de gens qui veulent la peau des Gardiens, et qui donc leur mettent des bâtons dans les roues.

Forcément au final, c'est le sort de la galaxie qui est en jeu. Une fois de plus, cette bande que rien n'était censé rapprocher de premier abord va devoir faire front ! L'idée du scénario est bien trouvée, avec cependant très peu de retournements de situations (rien à voir avec le comics cependant). L'enjeu de la survie de la bande et de la galaxie est toutefois sans suspens et nous savons très bien que les gentils vont gagner (le méchant est à peine effrayant), reste à savoir à quel point ce sera difficile et épique. Si cela est très condamnable quand il s'agit d'Ultron dans le deuxième volet de The Avengers, cela fait moins hurler ici, car les Gardiens de la Galaxie adoptent volontairement un style plus léger (avec une ou deux scènes dures toutefois).

En bref, si le récit possède quelques bonnes idées et tient plus ou moins débout, là n'est pas le point fort de ce film, loin de là ! L'humour est omniprésent, et il serait difficile d'en être autrement avec une équipe aussi haute en couleurs qu'est celle des Gardiens ! Les garçons de le bande sont des petits fanfarons, en compétition les uns avec les autres, ce qui donne des situations bien cocasses. Racoon et sa verve insolente, Star-Lord, toujours caustique et cool, Drax qui n'hésite pas à dire ce qu'il pense sans prendre de gants. Mention spéciale à Baby Groot qui est trop chou et qui fait preuve d'une innocence hilarante ! Les comiques de situations sont aussi nombreux, notamment envers les méchants qui sont plutôt stupides. Bref, vous allez beaucoup rire.

 

En gros.

 

Une mise en scène qui supplante le scénario

 

L'ambiance du film a été soignée aux petits oignons. Les couleurs sont flashy, les graphies sont tirées des années 80 (décidément, c'est la mode), et les environnements, bien que clairement sur fonds verts, sont de toutes beautés. Nous avons sous nos mirettes ébahis un véritable voyage au travers d’une galaxie pleine de merveilles. Les lieux sont variés, tout comme les personnages et les espèces qui les peuplent. Dans l'idée, ça nous fait penser à Star Wars. Les combats, spatiaux ou terrestres, sont pas mal non plus, et on vous rassure, il y a toujours un petit lot d'explosions.

La bande-son n'est évidemment pas en reste, mise en avant par les mixtapes de Star-Lord, qui regorgent de sons de qualités, orientés Rock. Nous avons du Cat Stevens, du George Harrison et même du David Hasselhoff !

Bien évidemment, impossible de parler du casting sans citer Chris Pratt. Il en a fait du chemin depuis son rôle de mec gros et empoté dans Parks & Recreation. On ne le dira jamais assez, mais il est l'archétype du mec cool et beau gosse. Un joli come-back qui l'a placé en tête des acteurs les plus bankables de ces dernières années. À l'image de ce qu'avait fait The Rock il y a bien des années, l'ancien catcheur Dave Bautista interprète donc Drax, avec un rôle plus affirmé que durant le premier opus. Un pari réussi de sa part à ce niveau-là, tant interpréter son personnage semble être tout à fait naturel ! Karen Gillian, que nous avons connu dans Doctor Who, s'éloigne très loin de ce rôle, et en tant que fan de la série, ça m'a fait plaisir de la voir dans le rôle de Nebula, une androïde au cœur plein de haine ! Difficile de vous dire qui interprète Kurt Russel sans vous dévoiler le scénario, mais il est important de souligner que nous avons connu l'acteur, qui n'est pas dénué de talents, dans des rôles à bien plus grande profondeur. Une véritable exploitation de ses compétences aurait pu donner une tout autre tournure au film, mais bon, c'est un parti pris qu'il faut respecter. Cependant, je fais fi de tout ceci, et mon cœur est Team Groot (et donc, bizarrement et par extension, Team Vin Diesel) !

Enfin, le film fait la part belle aux caméos, dont certains ont éventuellement pour but de préparer de nouvelles histoires. Seul l'absence d'un grand personnage dans l'intrigue est à mon sens dommageable, mais ledit personnage va être mis à toutes les sauces dès l'année 2018, donc soyons patient.

 

Une équipe de choc !

 

En bref, un des meilleurs films du MCU pour moi, non pas forcément en termes de scénarii, ou de ce qu'il apporte comme pierre à l'édifice, mais comme un opus qui s'assume tel qu'il est : fait pour faire rire et pour être cool. Les producteurs auraient demandé au réalisateur de faire un film objectivement cool, le résultat aurait difficilement pu être mieux. Bref, une ligne artistique que certains pourront à juste titre critiquer, qui peut passer pour trop « jeune » ou trop « Disney », mais qui est à mon sens suffisant pour un film tel que Les Gardiens de la Galaxie !

 

 


avatar Jeremy le 03/05/2017  -  commentaires

commentaires

Commentaire ajouté avec succès