Chronique série

3% : une série dystopique brésilienne à la Hunger Games !

3% : une série dystopique brésilienne à la Hunger Games !

3% retrace un futur tout particulier. Dans ce monde, la plupart de la population brésilienne vit dans la pauvreté la plus totale : la ville que l'on nous présente ici ressemble à un ghetto géant. Parmi eux, 3% d'élus vont pouvoir en partir et aller vivre sur une île où le malheur n'existe pas.


Pour être sélectionnés, les gens doivent passer une série de tests à l'âge de vingt ans. Ce moment est leur unique chance d'obtenir une vie meilleure (c'est bon tu l'as le rapport avec le titre ?). Nous suivons donc un groupe de jeunes, qui ne connaissent pas à la base, passer toute la série d'épreuves. Des relations se créées, bonnes ou mauvaises, les protagonistes étant à tour de rôle amis ou rivaux. Autour de ça, un groupe de rebelles, « La Causa », essaye de faire tomber l'ordre établi, tandis que le responsable du « Processo », répondant au nom biblique d'Ezekiel, veut se maintenir à son pote.

 

Mélange de Battle Royal et de Hunger Games, les huit épisodes décrivent un monde profondément injuste, où seuls ceux déterminés comme étant les meilleurs peuvent atteindre un lieux décrit comme étant un véritable paradis. Les épreuves, qui sont le fil directeur de la série, sont variées et mettent les candidats à rudes épreuves. Ils devront prouver leur audace, leur motivation, leur courage. Ils s'interrogeront sur leur moral, sur ce qu'ils sont prêt à faire pour atteindre leur objectif. Il est intéressant de voir comment ils font pour s'en sortir à chaque fois, de voir qui gagne, qui perd et pourquoi, et nos préférés finissent par sortir du lot (#TeamRafael), comme si nous assistions à un véritable jeu télévisé.

La série se concentrent sur une poignée de personnage principaux, qui ont tous leurs motivations et leur personnalité. Les sous-intrigues concernant les concurrents se déroulent au fur et à mesure, ce qui permet d'en apprendre plus sur eux (certains ne sont pas ce que nous croyons), et les retournement de situations sont bien ficelés, surtout lors du dernier épisode.

Les acteurs sont inconnus du grand public en France, mais quelques-uns sont reconnus au Brésil, à l'image de Bianca Comparato, qui interprète Michelle, la personnage principale. Les acteurs campent bien leur rôle, et nous croyons vraiment à leurs émotions.

Pareillement, l'univers est bien retranscrit, avec de très bonnes idées. Une série qui compense son petit budget par une qualité d'écriture scénaristique indéniable. La technologie que l'on voit à l'écran nous prouve bien que l'histoire se déroule dans le futur, mais très peu est révélé sur les raisons que le monde est devenu ce qu'il est. Un mystère qui fait parti de l'aura de la série.

Spoiler alert : it's not.

 

En somme, huit épisodes qui ne vous ennuierons pas. Vous n'aurez qu'une seule envie, regarder la suite !

La saison est sortie en novembre 2016 sur Netflix, et la deuxième saison est attendue d'ici la fin de l'année !

 

 

Retrouve moi sur mon tout nouveau site ici : https://jeremypotel.wordpress.com


avatar Jeremy le 04/09/2017  -  commentaires

commentaires

Commentaire ajouté avec succès