Chronique série

The Defenders : les héros urbains font équipe !

The Defenders : les héros urbains font équipe !

 


La réunion des héros des séries Marvel, à l'image de ce qu'il se fait au cinéma, avouons que c'est une très bonne idée. La Maison des Idées avait pris soin de préparé le terrain, en incluant une histoire recoupée par les quatre séries diffusées sur Netflix que sont donc Daredevil, Luke Cage, Jessica Jones et Iron Fist.

 

Ainsi, les quatre héros urbains se dressent contre une organisation nommée « The Hand » (« La Main ») qui veulent.. hum.. les motifs restent assez flou puisqu'on dirait que leur but est constamment supplanter par un autre. Disons détruire des villes et devenir immortels, ça ira bien. Si les séries Jessica Jones et Luke Cage n'ont pas grand chose à voir avec cette histoire, tout comme la première saison de Daredevil (à part quelques indices et des personnages en commun), le scénario est mis en place durant la deuxième saison du Diable Rouge et durant la première et unique saison de Iron Fist.

 

 

La réunion qui casse des gueules

 

 

Notons que ces séries sont de qualités inégales. Luke Cage et Jessica Jones sont sympas, avec leurs ambiances respectives intéressantes, mais oubliables (sauf la performance de David Tennant en Kilgrave faut pas déconner). La première saison de Daredevil est vraiment top de chez top : scènes d'actions bien ficelées, scénario qui se tient, bons jeux d'acteurs ( notamment Vincent D'Onofrio en Kingpin), tandis que la deuxième est bien en deçà, sauf les passages incluant le Punisher (qui aura le droit à sa propre série). Je n'ai pas vu Iron Fist, mais de l'avis général, cette série est à peine passable, et puis le héros ne m’intéresse pas vraiment.

The Defenders est donc la suite direct de tout cet univers, notamment de Daredevil et de Iron Fist. Les quatre héros finissent par se rencontrer et de fil en aiguille, à lutter ensemble, pour des raisons différentes, mais avec un but commun : sauver New-York de la destruction. La série peut être divisée en deux parties : la première moitié s’intéresse à chaque héros de manière individuelle, pour montrer comment chacun d'eux se retrouve impliqué dans la lutte, jusqu'à leur réunion, tandis que la seconde partie se centre plus spécifiquement sur le combat proprement dit. Personnellement, j'ai trouvé la première partie plus intéressante, car les créateurs ont réussi à recréer l'univers particulier de chaque héros, et à bien ficeler la montée de leur implication. De même, leur rencontre est bien amenée et il est vraiment cool de les voir faire connaissance (ou de se retrouver dans le cas de Jessica et Luke).

Mon personnage préférée reste Jessica Jones, dont la personnalité cynique fait toujours mouche, mais il faut avouer que tous les acteurs ont réussi à rester dans leur personnage. Seul Iron Fist (décidément toujours lui le pauvre) est naze par moment, à se faire avoir comme un bleu, ou à ne pas se servir de son poing lumineux super fort (genre pourquoi pas sérieux?).

 

NETFLIX marvel defenders the defenders GIF

Montre le alors sérieux!

 

 

Un scénario sympa mais qui aurait gagné à être plus épique

 

Le groupe dirigeant de « The Hand » est commandée par Alexandra, incarnée correctement par Sigourney Weaver, qui est à l'origine de la résurrection d'Elektra, morte dans le dernier épisode de Daredevil, dan le but d'en faire une arme meurtrière à leur service. Pour une raison qui m'échappe, les scénaristes de l'univers Marvel s'évertue à faire d'Elektra un personnage central de leur fil directeur, alors qu'elle est inintéressante au possible. La seconde partie de la série comporte de bonne scènes de combat de groupe, à coup de plans séquences et d'acrobaties (les ennemis sont comme des ninjas en plus donc ça tombe bien), même si il manque une dimension épique aux moments d'actions, qui parfois finissent aussi vite qu'ils ont commencé.

N'ayant que seulement huit épisodes, nous avons l'impression que la série se termine un peu trop vite. D'autant que le plan final de « The Hand » semble en réalité bien dérisoire au vu de tout ce qui a été impliqué précédemment (du genre tout ça pour ça). Quelques cliffhangers de fin d'épisodes sont en revanche bien trouvés et nous donnent envie de voir la suite, faibles que nous sommes.

Notons que The Defenders peut se voir indépendamment de toutes les autres séries, mais si on veut comprendre de quoi il en retourne, il est préférable de regarder la deuxième saison de Daredevil, ainsi que Iron Fist (ce que je n'ai pas fait, c'est peut-être pour ça que des points de The Defenders me semblaient obscurs).

 

NETFLIX marvel defenders the defenders marvels the defenders GIF

Et de préférence pas sur tes alliés ptin ;_;

 

 

Bref, une série pleines de bonnes intentions, moins épique que ce qu'on aurait pu attendre, mais qui fait l'affaire pour un dimanche où l'on a rien à faire. Un cameo d'un acteur Marvel du grand écran aurait été une bonne idée aussi!

 

Pour la suite, on se retrouve le 29 septembre avec Inhumans!


avatar Jeremy le 06/09/2017  -  commentaires

commentaires

Commentaire ajouté avec succès