Saison 2

Saison complète vue


Chargement en cours...
charger tout les épisodes

Evolution des notes des episodes

Derniers avis

07/10/2015

Toujours aussi bête et toujours aussi absurde ... Misfits arrive toujours à faire rire avec des situations aussi loufoques les une après les autres en nous révelant certaines choses. Les personnages évoluent également avec quelques révélations (le pouvoir de Nathan dés le début de la saison par exemple). 

membre aime membres aiment
et autres personnes
16/07/2014
Cette seconde saison continue sur la lancée de la première et fait encore mieux à mon goût. Si ça continue à aller dans tous les sens, la nouvelle trame de fond (l'enquête sur la première) est ici plus originale et plus prenante à mon goût. Les épisodes, ayant présenté les personnages, gagnent en qualité. Jusqu'à l'excellente fin. Très très bon.
membre aime membres aiment
et autres personnes
Belle surprise que cette série britannique qui réinvente le mythe du super héros. Le ton de la série durant les deux premières saisons est assez uni. On surfe sur l'humour noir et décalé avec des personnages hauts en couleur qui auront chacun leur tour leur heure de gloire. Le premier d'entre eux, l'obsédé sexuel Nathan Young (Robert Sheehan), est aussi le plus drôle, et le plus vulgaire. Une belle gueule, légèrement androgyne (qui lui valut le rôle d'un transsexuel dans l'excellente trilogie télévisuelle The Red Riding : 1974 - 1980 - 1983), une bonne gestuelle, des répliques débiles mais appropriées, bref la série est surtout portée par lui. C'est d'autant plus drôle que c'est dans la première saison, le seul qui n'ai pas encore découvert son super pouvoir (et quel pouvoir...) Le deuxième personnage qui selon moi crève l'écran par son introversion c'est Simon Bellamy (Iwan Rheon). Lui a le don d'invisibilité et c'est plutôt bien pensé, lui le timide, l'introverti, le puceau. Mais dans la deuxième saison, son rôle va complètement basculer vers un tout autre registre qui nous sera dévoilé à la mi-saison, exactement là où la série prend une orientation radicale vers la science-fiction. Les trois autres personnages manquent encore un peu de coffre même si eux aussi ont droit à quelques épisodes intéressant. La qualité de la série réside en des personnages forts et en un décor urbain, épuré de tout figurant ce qui donne un côté intemporel, presque apocalyptique de ce Londres de béton (la série est tournée dans le sud de Londres, là même où une séquence d'Orange mécanique de Kubrick a été tournée). Une autre qualité est de rendre hommage ou de parodier des thèmes du fantastique et de la SF sans le faire d'une façon consensuelle. Cela passe principalement par les pouvoirs que les gens ont acquis après l'orage.
membre aime membres aiment
et autres personnes