Saison 2

Saison complète vue


Chargement en cours...
charger tout les épisodes

Evolution des notes des episodes

Derniers avis

16/07/2016

L’ensemble est très bien fait, tant pour l’ambiance que les comédiens, l’excellente mise en scène ou les cadrages. Si je devais trouver quelques points qui pêchent, je dirais que Lana se laisse enfermer un peu facilement : en même pas deux jours, elle accepte sa situation… Mais bon, ça passe. Globalement, je trouve la saison super chargée : un ancien nazi qui fait des expériences infâmes, un asile de fou ; une nonne possédée par le démon ; un tueur en série ; des extraterrestres… La moitié aurait suffit à tenir la longueur – d’autant qu’on a régulièrement des personnages qui s’ajoutent sans rien apporter à l’histoire générale (la petite fille psychopathe, Anne Frank, le père Noël…). Si chaque sujet est correctement traité, je reste dubitatif sur les extra-terrestres qui ne servent à rien dans l’histoire et ne s’expliquent pas vraiment… Quelques passages ici et là qui sont plus mous ou moins intéressants – mais comme il y en a des paquets qui sont de superbes réussites, ça passe !

membre aime membres aiment
et autres personnes
19/01/2015
J'ai adoré cette deuxième saison. L'univers de l'asile m'a beaucoup plu. Dommage que certains épisodes soient un peu inutile. Mais l'ambiance glauque et les personnages font le job avec certains rebondissements très bons. Je n'attendais pas mieux. Excellent saison.
membre aime membres aiment
et autres personnes
C'est encore pire que la première saison. Notamment les 6 premiers épisodes.
Outre encore une fois un générique flippant (que je zappe systématiquement), la série s'inscrit cette fois dans un décor dérangeant, celui d'un asile psychiatrique dans les années 60. Avec comme bande-son la légèreté de Sœur Sourire et de son célèbre Dominique-que-nique, la saison est pourtant d'une violence incroyable. Car dans cet asile, les fous ne sont pas seuls à l'être. De la sœur Jude (magnifiquement jouée par Jessica Lange), au Dr Arden, ancien médecin nazi (James Cromwell) adepte des expériences sur les patients, on a aussi le psy Thredson en fait un tueur en série sur-nommé Bloody Face (Zachary Quinto), la sœur Mary-Eunyce perverse et démoniaque (Lily Rabe) et un curé peu orthodoxe (Joseph Fiennes). Au regard de ce casting, les fous apparaissent du coup bien plus sains d'esprit que leurs geôliers. D'autant que certains sont enfermés pour des raisons que seule la raison ignore.
Parmi eux, une héroïne lesbienne, Lana Winters (Sarah Paulson), journaliste un peu fouille m..., qui aurait mieux fait de ne pas trop creuser. Et puis les jeunes jouvenceaux Kit (Evan Peters) et Grace (jouer par l'actrice française Lizzie Brocheré) font figure d'innocents dans ce paysage de terreur. On croisera au début la sulfureuse et obsédée Shelley (Chloé Sévigné, habituée aux rôles décalés) mais aussi une actrice que j'aime bcp et qui mériterait sûrement d'avoir des rôles plus importants, Frances Conroy, interprétant l'Ange de la mort.
Après le 10e épisode, la série s'effondre étonnamment. La tension redescend de plusieurs crans au point que s'en est un peu déstabilisant. A croire que pour les trois derniers épisodes, les scénaristes n'avaient pas vraiment anticipé de fin mais que pressés par le format d'une saison à 13 épisodes, il fallait tenter de boucler au mieux.
C'est d'autant plus que déconcertant le début de saison abordait des sujets graves en les traitant avec une horreur volontaire : l'enfermement forcé, la discrimination avec les homosexuels ou les couples mixtes, les tortures et les expériences extrêmes infligées par les nazis, encore l'homosexualité traitée comme une maladie avec des traitements de chocs aberrants, la place du bien et du mal dans l'église, la rédemption et la damnation etc.... Pourtant au fur et à mesure, le scénario s'affaiblit légèrement laissant des zones d'ombres. L'apparition tardive du fils de Bloody Face, la non élucidation des manifestions extraterrestres et du pourquoi des expériences qu'ils font sur les humains. Après donc un début extrêmement trash, la série se termine presqu'en lumière, en douceur. J'admets que malgré la rupture évidente occasionnés par les trois derniers épisodes, l'ultime épisode de la saison est plutôt réussi. J'aime le parcours donné à Kit et Grace et bien évidemment le destin de Jude est profondément touchant.
J'ai hâte de voir la saison 3 avec Kathy Bates dans le casting... à suivre.
membre aime membres aiment
et autres personnes